Prise en charge de premier recours des patients suspectés de COVID-19 après la levée du confinement

Prise en charge de premier recours des patients suspectés de COVID-19 après la levée du confinement

Aucun commentaire sur Prise en charge de premier recours des patients suspectés de COVID-19 après la levée du confinement

La HAS a publié des réponses rapides concernant la prise en charge des patients suspects de COVID en ambulatoire. Elles ont été élaborées en partenariat avec le CNGE et la SPILF.

  • Réponse rapide n°1 : La majorité des patients atteints du COVID-19 relève d’une prise en charge  ambulatoire.
  • Réponse rapide n°2 : L’évaluation clinique initiale et de suivi est à effectuer préférentiellement en présentiel.
  • Réponse rapide n°3 : L’examen clinique incluant notamment la mesure de la saturation en O2 confirme ou infirme la décision de la prise en charge ambulatoire.
  • Réponse rapide n°4 : Chez un patient symptomatique :
    • Si le patient est vu en consultation entre J1 et J7 après le début des symptômes, prescrire un test RT-PCR sur un prélèvement nasopharyngé.
    • Si ce 1er test RT-PCR est négatif, en cas de forte suspicion : refaire un test RT-PCR entre J2 et J7 après le début des symptômes ou à défaut prescrire un test sérologique à faire à partir de J14.
    • Si le patient est vu en consultation à partir de J8 après le début des symptômes : prescrire un test sérologique à réaliser à partir de J14 uniquement. Ne pas prescrire un test RT-PCR.
  • Réponse rapide n°5 : Chez un patient asymptomatique :
    • Si le patient consulte entre J1 et J10 à partir de la date d’exposition : Prescription d’un test RT-PCR à faire à partir de J3 et dès que possible avant J10.
    • Si le patient consulte après J10 à partir de la date d’exposition : Prescription d’un test sérologique à réaliser à partir de J20, ne pas prescrire de test RT-PCR.
  • Réponse rapide n°6 : La prise en charge globale ambulatoire d’un patient est identique pour les patients en attente du résultat de la RT-PCR, les patients ayant un test RT-PCR positif, et ceux à forte suspicion de COVID-19 ayant un test RT-PCR négatif.
  • Réponse rapide n°7 : L’isolement du patient est débuté en attente du résultat de la RT-PCR. À ce stade, les propositions de conduite à tenir vis-à-vis de l’entourage (isolement, dépistage…) reviennent au clinicien, et dépendent du niveau de suspicion chez le patient (signes cliniques, notion d’exposition, contexte épidémique), et des caractéristiques de l’entourage (fragilité, profession…).

Télécharger (PDF, 763KB)

Contact et suggestions

contactdmg@parisdescartes.fr

LogoCMJN-reserve
 

Retrouvez-nous

Abonnez-vous aux actualités!

Back to Top