Etude CAPA publiée

Etude CAPA publiée

Aucun commentaire sur Etude CAPA publiée

Les résultats de l’étude CAPA, étude phare du DMG de Paris Descartes, ont été publiés ce vendredi, dans la revue Primary Care Respiratory Medicine:

Suspected community-acquired pneumonia in an ambulatory setting (CAPA): a French prospective observational cohort study in general practice”.

 CAPA est une cohorte prospective de 886 cas de suspicions de pneumopathies aigues communautaires (PAC) prises en charge en médecine générale, en France, recrutés entre septembre 2011 et juillet 2012.

Parmi les 886 patients inclus par 267 investigateurs, 278 (31%) étaient âgés de plus de 65 ans et 337 (38%) avaient un risque d’infection invasive à pneumocoque. Cliniquement, les 3 symptômes plus communs, la toux (94%), la fièvre (93%) et la fatigue (81%), étaient retrouvés chez 70% des patients. Des crépitants unilatéraux ont été observés chez 77% des patients. Parmi les patients ayant une radio positive (64%), 36% n’avaient pas de crépitants unilatéraux. Un score CRB-65 à 0 était observé chez 62% des patients. La plupart (94%) ont reçu initialement des antibiotiques et ont présentés une progression sans complication, indépendamment de la réalisation de la radio. Finalement, 7% des patients ont été hospitalisés et 0.3% sont décédés.

La plupart des patients présentant une suspicion de PAC avaient comme 3 symptômes fréquents : toux, fièvre et fatigue. Plus du tiers étaient à risque d’infection invasive à pneumocoque. Qu’ils aient eu une radio ou non, la plupart des patients ont reçu des antibiotiques et ont eu une évolution favorable non compliquée.

Ces résultats remettent en question l’intérêt de la prescription systématique de radio pour la prise en charge des suspicions de PAC.

Contact et suggestions

contactdmg@parisdescartes.fr

LogoCMJN-reserve Logo Paris Descartes
 

Retrouvez-nous

Abonnez-vous aux actualités!

Back to Top