Les Stages

Le site du DES de médecine générale Ile-de-France permet d’obtenir des renseignements sur les différents stages hospitaliers et ambulatoires. Les évaluations des internes du semestre précédent y sont visibles.

Maquette du DESStages ambulatoiresStages Hospitaliers

Arrêté du 12 avril 2017 portant organisation du troisième cycle des études de médecine

Arrêté du 21 avril 2017 relatif aux connaissances, aux compétences et aux maquettes de formation des diplômes d’études spécialisées et fixant la liste de ces diplômes et des options et formations spécialisées transversales du troisième cycle des études de médecine

 

La maquette de stages doit comporter obligatoirement 6 semestres :

 

Pendant la première année du DES (phase socle)

 

Un semestre en Médecine Générale (stage niveau 1) auprès de praticiens généralistes agréés.

Un semestre dans un lieu de stage agréé pour les Urgences.

 

De façon transitoire, en cas d’offre insuffisante pour tous de sites de Médecine générale, il existe la possibilité de remplacer le stage de niveau 1, par un stage dans un service hospitalier agréé pour la Médecine Polyvalente. Le stage de niveau 1 sera alors à effectuer en 3ème ou 4ème semestre en lieu et place de médecine polyvalente.

 

Tous ces stages auront l’agrément de la phase socle.

Pendant les deuxième et troisième année du DES (phase d’approfondissement)

Un semestre dans un lieu de stage agréé pour la Médecine polyvalente (si non effectué auparavant)

Un semestre en santé de l’enfant

Un semestre en santé de la femme

Un semestre en Médecine Générale en autonomie supervisée (SASPAS ou stage niveau 2)

 

De façon transitoire, en cas d’offre insuffisante de sites agréés pour santé de l’enfant ou santé de la femme il est possible d’effectuer :

➪ Un semestre couplé en santé de la femme et/ou santé de l’enfant (décrit ci-dessous avec les stages hospitaliers).

➪ Un semestre libre

 

Le semestre « santé de la femme et de l’enfant » pourra se faire de préférence dans un site ambulatoire (dont la liste vous sera fournie) ou par défaut dans un service agréé soit pour la gynécologie, soit pour la pédiatrie.

 

Le semestre libre pourra se faire soit en ambulatoire auprès d’un Maître de stage ou d’un service hospitalier agréé pour la médecine générale.  Les stages libres visés sont accomplis en fonction du projet professionnel de l’étudiant.

 

La validation de chaque semestre est liée à :

– Au moins quatre mois de présence sur le lieu de stage pendant le semestre,

– L’avis favorable du chef de service,

– La production de deux traces d’apprentissage dont le RSCA,

– L’avis favorable du coordonnateur local et du Doyen.

 

Dans le cadre de leur activité en stage, pour toute la durée du stage et pour toute activité réalisée sur le lieu de stage, les internes ne peuvent percevoir de rémunération ni des patients, ni du ou des responsables médicaux et pédagogiques ou praticiens agréés‐maîtres de stage des universités.

 

Une évaluation des stages hospitaliers et ambulatoires est faite par les internes sur le site desmgidf.fr.

La maquette comporte obligatoirement deux semestres dans des sites ambulatoires de Médecine Générale.

Les stages ambulatoires permettent de découvrir le champ de la médecine générale, d’y percevoir, développer et utiliser les compétences spécifiques en partageant, en situation de responsabilité, la vie professionnelle des médecins généralistes maîtres de stage universitaires (MSU).

L’interne est progressivement mis en autonomie afin d’acquérir les compétences nécessaires à l’exercice. La multiplication des situations rencontrées dans des lieux d’exercice variés facilite son installation rapide en fin de DES.

  1. Le stage chez le praticien niveau 1 (obligatoire)

Il se déroule auprès de praticiens généralistes agréés, dits maîtres de stage universitaires, à plein temps dans des cabinets de ville situés en Ile de France. Les sites de stage peuvent être constitués de 1, 2 ou 3 maîtres de stage.

Il peut être effectué pendant le 1er et le 2ème ou 3ème semestre du DES de médecine générale.

Il est possible, pendant ce semestre, d’effectuer un stage de « découverte » dans des centres de soins primaires (centre de santé, PMI, crèche), à organiser avec les maîtres de stage.

Le stage en cabinet libéral comporte une phase d’observation pendant laquelle l’interne se familiarise avec l’environnement professionnel, une phase d’exercice en supervision directe au cours de laquelle il exécute des actes en présence du maître de stage et une phase d’exercice en supervision indirecte au cours de laquelle il pourra accomplir seul des actes en concertation avec le maître de stage. Le rythme de ces différentes phases est variable en fonction de la progression de l’interne et de l’avis des maîtres de stage.

En tout l’interne effectue 10 demi‐journées par semaine, dont deux consacrées à  l’enseignement et au travail personnel.

Ces deux demi‐journées correspondent aux cours obligatoires des jeudis matins pendant le stage, aux cours du DES le jeudi après‐midi et certains mardis ou vendredis et à vos travaux personnels, en particulier pour enrichir le portfolio.

L’organisation des huit autres demi‐journées est fonction de l’emploi du temps des MSU.

 

La présence aux consultations et visites du maître de stage, ainsi que l’exécution d’actes médicaux sont subordonnées au consentement du patient et à l’accord du maître de stage. L’interne ne pourra exécuter que les actes médicaux dont le maître de stage a la pratique habituelle, sous sa responsabilité, que ce soit en sa présence ou en dehors de celui‐ci. Le nombre total d’actes que vous accomplirez au cours du stage en cabinet libéral correspond en moyenne sur le semestre à 3 actes par jour.

Vous ne pouvez percevoir aucune rémunération de votre maître de stage ou des patients.

Le choix des stages de niveau 1 a lieu avant celui des stages hospitaliers. Il est organisé par le Département de Médecine Générale de la faculté Paris Descartes et se fait à partir de la liste des sites agréés. La localisation des sites de stage est celle des cabinets médicaux des maîtres de stage, répartis en Ile de France. L’ordre du choix est déterminé par le classement à l’ECN.

  1. Le SASPAS  (Stage Ambulatoire en Soins Primaires en Autonomie Supervisée)

 Il vise à parfaire la formation en médecine générale en prenant en charge des patients de façon autonome sous la responsabilité d’un senior. Il doit aussi permettre de théoriser sa pratique au cours de réunions régulières avec les enseignants et les autres internes dans le cadre de groupes d’échange de pratique.

 Une partie du temps hebdomadaire peut être effectué au sein du secteur recherche du Département de Médecine Générale ou en PMI, Planning Familial, médecine scolaire, médecine humanitaire, médecine pénitentiaire, autres projets personnels validés par les responsables des stages. Ce tiers‐temps peut aussi correspondre à d’autres projets personnels, examinés et validés par les responsables des stages.

Pendant le SASPAS, l’interne bénéficie après un temps rapide d’observation et de supervision directe :

– d’une supervision indirecte (révision de toutes les consultations avec les MSU à distance des consultations),

– d’un recours téléphonique permanent auprès du maître de stage d’astreinte.

Il faut avoir validé le stage chez le praticien niveau 1 pour effectuer le SASPAS. Ce stage a lieu en 5ème ou 6ème semestre et se déroule dans une structure de médecine générale agréée par la faculté comme terrain de stage.

L’interne effectue chaque semaine 8 demi‐journées d’activité de soins, à répartir entre les différents médecins. Il est en autonomie supervisée.

  1. Stage « santé Femme – Enfant »

L’interne a la possibilité de valider ce stage obligatoire dans votre maquette, soit dans un service hospitalier agréé, soit dans un site de stage ambulatoire dont la liste vous sera fournie par la faculté.

En ambulatoire ces sites sont composés de MSU formés à l’acquisition des compétences nécessaires à l’exercice de la médecine générale, même s’ils sont pédiatres ou gynécologues. Le choix des lieux de stage se fait de façon individuelle par cooptation entre vous et les MSU. Vous contacterez un ou plusieurs médecins de la liste des sites agréés. Le choix sera arrêté conjointement après rencontre et entretien. Les modalités pratiques vous seront communiquées lors d’une réunion d’information sur le SASPAS.

 

Enseignements hors stages au cours des stages ambulatoires

  1. Pendant le stage chez le praticien niveau 1

Au cours du stage, vous participerez à un enseignement intégré au semestre le jeudi matin. Il

comprend :

– Des groupes dérivés de la méthode ARP (Apprentissage par Résolution de Problèmes),

– Des groupes de formation à la relation thérapeutique,

– Des groupes d’échange de pratique (GEP),

– Des réunions de synthèse sur le déroulement des stages,

– Des ateliers de gestes techniques,

– Des séminaires sur les techniques de communication : « entretien motivationnel »,

– Cercles de lecture.

La participation à ces différents groupes et réunions fait partie des deux demi‐journées d’enseignement, et est exigée pour la validation du stage.

  1. Pendant le SASPAS et le stage santé de la femme ‐ enfant

Au cours du semestre, vous participerez à un groupe d’échange de pratique (GEP).

La participation à ces différents groupes est exigée pour la validation du stage.

 

Evaluation

Pendant ce temps privilégié de stage ambulatoire, les MSU évalueront régulièrement l’acquisition des compétences. La richesse de la supervision des situations réelles que vous aurez vécues devra être consignée dans un « Journal de bord ». La tenue d’un journal de bord au cours des stages ambulatoires est obligatoire et viendra enrichir votre portfolio en complément du Récit de Situations Complexes Authentique (RSCA).

Nota Bene :

Au cours de ces deux stages il est préférable de ne pas programmer des vacances avant d’avoir rencontré vos maîtres de stage.

 

Au cours des stages hospitaliers, l’interne exerce les fonctions d’interne de médecine générale, en situation de responsabilité clinique et thérapeutique progressive avec l’objectif d’acquérir les compétences nécessaires à l’exercice de la médecine générale.

Les services hospitaliers proposés au choix sont accrédités comme formateurs pour la médecine générale. Les critères principaux de l’accréditation des services sont :

– La pertinence du recrutement du service par rapport à la médecine générale,

– L’existence d’objectifs de formation, dans le cadre d’un projet pédagogique structuré,

– L’encadrement pédagogique adapté aux besoins des internes de médecine générale par des « seniors »,

– L’évaluation des internes : qualité de l’encadrement, respect des règles d’organisation obligatoires (repos de sécurité, possibilité d’assister aux formations universitaires et production d’un travail personnel : deux demi‐journées par semaine).

Au moment du choix, l’interne doit s’assurer que le stage qu’il souhaite effectuer lui permettra de remplir correctement les obligations liées au respect de la maquette. Cette information est fournie par l’ARS (Agence Régionale de Santé).

Pour vous aider dans votre choix de stage, qu’il soit hospitalier ou ambulatoire, une évaluation est faite par vos collègues internes sur le site desmgidf.fr. Pour y avoir accès, l’interne s’inscrit sur celui‐ci (inscription différente de celle pour le choix de la faculté en Ile de France). Il est indispensable que vous évaluiez à votre tour vos stages sur le site.

 

→ Stages hospitaliers et discipline

En dehors des stages en Médecine Générale, les étudiants ne peuvent pas effectuer plus de deux stages dans la même spécialité au cours du DES. Le cas particulier des « urgences pédiatriques », qui peuvent valider dans la maquette du DES aussi bien le stage « urgences » que le stage « pédiatrie », doit respecter cette règle.

Ainsi, un étudiant ayant effectué un stage « urgences » et un stage « urgences pédiatrie », aura validé deux stages « urgences », et ne pourra pas accéder à un autre stage « urgences » ; un étudiant ayant effectué un stage « pédiatrie » et un stage « urgences pédiatrie », aura validé deux stages « pédiatrie », et ne pourra pas accéder à un autre stage « pédiatrie ».

 

Concernant les stages hors filière, hors subdivision et à l’étranger, se référer à la Plaquette 2017-2018 p17.

Responsable de la commission des stages ambulatoires :

Pr Frédérique Noël : frederique.noel@u-psud.fr

Responsable de la commission des stages hospitaliers :

Pr Bruno Lepoutre : brlepoutre@aol.com

 

Contact et suggestions

contactdmg@parisdescartes.fr

LogoCMJN-reserve Logo Paris Descartes
 

Retrouvez-nous

Abonnez-vous aux actualités!

Back to Top